86 457 minutes de travaux

L’installation de la Cocotte minute n’aurait pas connu ce succès sans le travail des artisans du Médoc qui avaient répondu présents. Nous tenions à les remercier pour ce beau travail, qui a permis d’ouvrir en temps et en heure.

 

Avouez-le…. le résultat n’est pas mal non ? En tout cas, nous, on trouve que oui.

 Grâce à l’entreprise Cyril Sertori de Montalivet, les murs ont été cassés, modifiés, consolidés. L’espace réaménagé entièrement. Les maçons savent aussi faire de belles vitrines en bois, provisoires pour protéger le chantier. Ils nout l’ont prouvé.

Avec la pose de la vraie vitrine, de l’enseigne, tout en alu gris, le travail réalisé par Alu Médoc de Cissac a tout de suite permis de franchir un cap. Tout prenait vraiment forme. Sans compter la finition avec …. Art Nouveau à Pauillac.

Ludo et Bruno Bahougne dans le rôle des plaquistes, nous ont rendu des murs lisses, purs, nickels ! Hormis un peu de carrelage, vestige de l’ancienne charcuterie que nous avons conservé. Pourtant, on ne leur a pas toujours facilité la tâche.

Avec nos demandes parfois saugrenues…

 

Franck Nissou, plombier à Queyrac, a été très patient lorsque nous tentions d’installer le plan de travail avec une vieille scie sauteuse… dont la lame s’est cassée, tandis qu’il travaillait dans les toilettes. Entre coups de fil et rendez-vous de plaquettes de communication, nous filions au chantier monter les meubles pour lui permettre de terminer son travail. Il a été très patient et conciliant.

Sans oublier ce fameux jour que nous avions retenu pour peindre les nombreux, très nombreux, trop nombreux…. montants en métal des parois de la salle de réunion.

Le jour de l’éclipse, dehors, dans l’atelier de ferronnerie de Nicolas Meynard à Gaillan. Il faisait sombre, on a eu froid, et on a mal fait les finitions. Mais on a testé un peu du travail en ferronnerie !! Pas persuadées que les clients demandent souvent à faire eux-mêmes les finitions… mais bon…

 

Jean-Luc Bidouze électricien à Vendays est quant à lui parvenu à trouver une solution pour installer deux magnifiques vieilles suspensions industrielles auxquelles nous tenions vraiment. Caprice de Cocotte.

Les chantiers se sont enchaînés, facilement.

 

Que dire alors de toute l’équipe de Joseph Bahougne de Vendays qui a remis à neuf les murs et le sol, à partir de décisions prises parfois la veille pour le lendemain. Une réactivité et une efficacité redoutables… Pour toutes ces raisons et pour beaucoup d’autres encore, nous tenions vraiment à leur dire un vrai merci. Mais ce tableau ne serait bien évidemment pas complet, sans adresser aussi une distinction particulière à Cécile Tournaud l’architecte.

 

Et puis, toutes les petites mains, si précieuses, pour décoller la tapisserie, déménager, ranger, nettoyer, Jérôme (précieux ce Gégé) Malo, Sylvia, Martine, Jean-Claude, Benoît, Virginie, Jean-Marie, François, Romain, Lucas, Mattéo, Miléna…

 

A tous Merci ! L’équipe Cocotte minute.

Écrire commentaire

Commentaires : 0